decoration decoration decoration
decoration
leaf leaf leaf leaf leaf
decoration decoration

La décote

Mon activité de gaufrage de cire a été développée dans un concept de totale transparence, et j’ai rejeté le principe de la décote en affichant des prix vrais et en restituant l’intégralité de la cire fournie, y compris les chutes machines.

Le système de décote consiste à faire un abattement sur la cire brute apportée par l’apiculteur, qui est généralement entre 5 et 10%… Pour beaucoup, cette décote automatique pratiquée par les ciriers est normale. Mais, avant d’affirmer qu’il s’agit d’une pratique normale et morale, il est important de révéler ce qui suit :

Sur une année de gaufrage, et selon les statistiques précises des fiches de transformation ; il faut savoir que le taux réel de déchets, sur une cire brute  en pains, se situe entre 0.2 et 1.5 % ; rarement 2% dans les cas où les pains sont très sales.

On voit donc qu’une décote systématique de 5% ou plus, avec un tarif unique est arbitraire et abusive.

Petit problème de calcul :

Un apiculteur apporte 250 kg de cire propre en pains à son cirier ; celui-ci

lui prélève 5% de ce lot, sachant qu’en moyenne la perte réelle non récupérable est de 1%.

Quel est le poids de cire perdue par l’apiculteur  ? Et quelle est sa perte financière ?

Solution :  4% de 250  c’est 10kg de cire propre qui se revend brute à 10€ HT ou 15€ gaufrée, soit un bénéfice de 150 € net sans rien faire

Je vous laisse faire le calcul sur une tonne par jour ! Puis sur un mois…etc…

Bien que je ne pratiquais pas ce système, je vous propose maintenant de nouveaux barèmes avec et sans décote, ce qui permettra à chaque apiculteur de choisir le tarif de gaufrage qui lui conviendra le mieux.

Il est important de rappeler que ces tarifs sont en réalité financièrement identiques, mais certains apiculteurs ayant des excédents de cire pourront choisir parmi ces nouvelles options, afin de payer leur gaufrage nettement moins cher.

Voici donc le nouveau  barème selon les différentes décotes :

L’emballage en cartons télescopiques de 7kg compris.

Contrairement à beaucoup de machines “industrielles”, l’unité de transformation a  été conçue sur mesure dans cette logique ; ainsi, il faut préciser que  la cuve de fonte est à vidage total ; l’ensemble des déchets vont s’y concentrer par décantation lente.

Fond de cuve après un lot de 250 kg

Enfin, le bac sous-cylindre a été réalisé pour n’avoir aucune chute avec un vidage total.

Les chutes machines se situent entre 5 et 6 kg quel que soit le lot.

loading
×